La désagrégation de l'Unité Nationale à Madagascar

Publié le par La Rédac'

Dans son article du 16 décembre 2009 l'AMPDHP a prévenu la guerre civile à Madagascar.

Dans son article du 22 décembre 2009 elle disait que la dictature était installée.

En général, le dictateur entretient toujours une junte militaire. C'est pourquoi l'AMPDHP a recommandé, dans son article du 16/12/09 que les Forces Armées devraient être sincères face au peuple quand elles sortent de leur mutisme.

Nous avons allégué que la dictature encourage et favorise l'ingérence étrangère. Dans notre article du..., nous avons confirmé que la corruption active au sein des Forces Armées et de l'Ordre corrode inévitablement le conformisme et la force de la discipline militaire.

En effet, après la mutinerie au sein de l'Armée malagasy, la mutinerie au sein de la Gendarmerie Nationale. Pourquoi ? Tout cela pour confirmer que le Commandement a toujours été sous l'impulsion de la corruption et la force de l'argent sale.

Nous ne sommes pas sans connaître qu'il n'y a pas plus sûrs renseignements que ceux des Forces Armées et de l'Ordre. Alors pourquoi s'est-on tu sur le cas de corruption de la FIGN pendant une année durant ?

Comment la HAT va-t-elle pouvoir garder l'Unité des Forces Armées et de l'Ordre tout en menant une enquête ? Quel sera le résultat faisant suite à l'enquête ?

L'AMPDHP persiste et signe que la guerre civile est mise en marche et que l'ingérence étrangère y trouvera son compte.

La pêche en eaux troubles par les gouvernants et les forces qui sont derrière continue en bon train.

La faillite de l'éthique au niveau :
- des forces armées et de l'ordre ;
- des politiciens ;
- de la gouvernance ;
- des églises et religieux ;
- des entités de la société civile ;
- de la vie culturelle et du Médiateur

n'a pour effet que l'inévitable désintégration de l'unité nationale, qui ne favorise que l'exportation illégale des ressources et richesses malagasy.

Alors, bonjour à la profondeur et la largeur de la paupérisation du peuple.

Adieu à la dignité et les droits et libertés des nationaux malagasy. L'auto-détermination est enterrée car la division fera régner qui le voudra.

Commenter cet article